Sunday, November 11, 2018

Conférence Annie Leibovitz @ MK2 Bibliothèque, Paris, 11 Nov 2018

Conférence Annie Leibovitz @ MK2 Bibliothèque, Paris, 11 Nov 2018
 A l'heure des célébrations du centenaire de l'armistice de 1918, Annie Leibovitz organise une conférence dans une des grandes salles du cinéma Mk2 près de la bibliothèque François Mitterrand.

Un pupitre est installé sur la gauche de la scène qu'Annie ne va pas quitter pendant les plus de 60 minutes que vont durer cette conférence, telle une professeure donnant un cour magistral en amphi ou un homme politique nous lisant son discours, tout en faisant défiler ses photos sur l'écran géant derrière elle.
Dispositif bien trop académique, on aurait préféré deux fauteuils et une discussion/ question-réponse avec un intervenant la lançant sur différents sujets.
Elle a évoquée ses débuts à Rolling Stone, certains de ses reportages avec quelques grandes plumes du journal ou des journaux avec lesquels elle a collaborée. Elle a commentée certaines photos malheureusement on n'a pas appris grand chose, se contentant (très) souvent de les faire défiler sur l'écran en donnant le nom de la personne photographiée, dont pas mal d'artistes ( du petit ou grand écran, peintres, écrivains ) peu connus de ce coté de l' Atlantique. une part non négligeable de photos de sa vie personnelle avec ses parents, ses filles ou a sa compagne qui n'ont aucun intérêt pour nous.
Si nombreuses de ses photos sont devenus mythiques: celle de -l'hélicoptère de Nixon décollant- par exemple, parlent d’elles-mêmes; on est resté sur notre faim pour le reste.
Pas de vrai cohérence dans le défilement des photos.
Rien sur sa façon de travailler, un petit making of d'un de ses shootings aurait été sympa.
Assez décevant.
Les questions du public, sur la politique, n'ont pas non plus été à la hauteur.
L'impression d'assister à une conférence donnée par un journaliste à Sciences Po, un angle, c'est son choix, que nous n'avons pas apprécié. Peut être une façon de montrer qu’elle est au dessus des autres photographes ou qu’elle est plus qu'une simple photographe de belles images sur papier glacé.
Dommage.
 Conférence suivie d'une longue séance de dédicace

Claudia Cardinale @ Cinémathèque 11 Nov 2018

Claudia Cardinale @ Cinémathèque, 11 Nov 2018
Claudia Cardinale, vedette feminine d' "Il était une fois dans le Ouest" vient présenter le film de Sergio Leone à la cinémathèque.
Une présentation qui a duré 5 min chrono.
Elle est restée pour le film et n'a pas manquée de signer des affiches et livres lors de sa sortie pour fumer sa cigarette.

Jane Birkin @ Librairie ICI , 10 Nov 2018

Jane Birkin @ Librairie ICI , 10 Nov 2018
Jane Birkin vient présenter son autobiographie dans cette nouvelle librairie du Boulevard Poissonnière ( à coté du Grand Rex ).
Rencontre pour laquelle est est interviewée par Ivan Levaï.
Entretien intéressant lorsque l'on n' a pas lu le livre, c'est notre cas: sa rencontre avec Serge Gainsbourg, ses débuts... mais tout est dans le livre.
Suivi d'une séance de dédicace.

Annie Leibovitz @ Bon Marché 11 Nov 2018

Annie Leibovitz @ Bon Marché, 11 Nov 2018
Simple séance de dédicace de cette photographe extrêmement renommée pour la sortie de son dernier livre.
On en a quand même profité pour se faire compléter notre "Born in the Usa" ainsi que notre "Dirty Work" dont elle trouve la pochette horrible ( c'est elle qui a fait la photo). Pas faux, les costumes des Stones sont absolument ignobles.

Tuesday, November 6, 2018

Buddy Guy @ Salle Pleyel, Paris, 06 Nov 2018

Buddy Guy @ Salle Pleyel, Paris, 06 Nov 2018
Retour d'une des dernières grandes légendes du Blues dans la capitale.
On l'avait loupé la dernière fois à l'Olympia en Juillet 2017 [ on avait une bonne raison, nous étions en Hollande pour Guns n Roses ( photos en clickant sur le lien et ici ) avec comme guest Angus Young.]
Cette fois-ci , le maestro délaisse l'Olympia pour La Salle Pleyel, qui n'affiche pas complet.
Il reste de nombreuses places assises au fond du parterre. Le prix n'aidant pas, c'est plus de 180 euros en carré or, pour les places les plus chères.
Un Français ( olivier ?) ouvre avec quelques titres de blues bien rural sur sa Weissenborn, tel un Ben Harper qui aurait redécouvert les origines du Blues.

Aux alentours de 21h Buddy Guy est accueilli poliment par une assemblée de csp+.
Les années passent, nous vieillissons et Buddy reste toujours fidèle à lui même, le temps n'a presque pas d'emprise sur le guitariste qui déroule son show habituel. Ca joue, ça discute, ça fait des grimaces, ça joue, ça parle avec le public, ça boit son petit café , ça joue.Le tout dans une ambiance bon enfant.
 Il y a le petit tour réglementaire au milieu du public, malheureusement nous sommes du mauvais coté de l'allée qu'il emprunte.
Les morceaux s’enchaînent sans temps mort ou presque. On a droit à un best of de ses titres (avec au moins un du dernier disque) et pas mal de reprises des autres ( John Lee hooker, BB King , Clapton, Ray Charles...), un véritable Juke Box. Sympa.
Seul petit point négatif mais on a l'habitude, Monsieur ne joue jamais un titre entièrement.
Petite cerise sur le gâteau: après les jams avec le prodige Quinn Sullivan, qui ouvrait ses concerts il y a quelques années. [ Olympia 2016  et Olympia 2014 ]
Un petit gamin Français d'à peine 12 ans est monté sur scène, pas manchot du tout, la relève est assuré !
Superbe soirée !