Tuesday, October 25, 2016

Brian Wilson @ Salle Pleyel, Paris, 30 Oct 2016

Brian Wilson @ Salle Pleyel, Paris, 30 Oct 2016
Featuring Al Jardine & Blondie Chaplin
Un  bon show avec un Brian Wilson assez en forme.

Un peu comme certaines comètes Brian Wilson revient nous voir tous les 4-5 ans, la dernière fois c'était pour défendre son album sur Gerschwin au Casino de Paris  en 2011, la fois d'avant au Grand Rex en 2007.
Cette année nous fêtons le cinquantenaire de la sortie de Pet Sounds. Ce qui nous rappelle de bons souvenirs, pas que nous étions là en 1966, mais nous avions assisté à plusieurs de ces concerts au Royal Festival Hall à Londres en 2002. Cette année là tous les rockers Anglais de ces 50 dernières années - des musiciens des Shadows jusqu'au Manic Street Preachers en passant par Paul Mc Cartney, Peter Gabriel, Roger Daltrey, Rick Wright, Glen Matlock et j'en passe- s'étaient donné rendez-vous dans la salle pour voir la légende des Beach Boys.
C'est un peu la même chose ce soir, à l'échelle Française puisque l'on peut croiser Pedro Winter, Nicolas Godin et Sébastien Tellier ainsi que pas mal de potes qui n'allaient rater pas cette occasion.
La musique d'ambiance nous met tout de suite dans le vif du sujet avec des versions classiques des succès des Beach Boys. Les musiciens déboulent sans crier gare, alors que le public venu en nombre s'installe, suivis de Brian, aidé par son manager, qui s'installe derrière son piano demi-queue qu'il ne quittera pas de la soirée. Les mains posées sur le clavier -le piano n'est pas branché- et les yeux rivés sur son prompteur.
Pour mettre tout le monde d'accord d'entrée, "California girl" ouvre les débats, les tubes vont s'enchainer pour cette première partie du concert (voir setlist plus bas).
Brian est bien entouré: une dizaine de musiciens dont Al Jardine à la guitare, mais il semble un peu perdu au milieu de tout ce monde, ses parties vocales sont réduites au minimum, grandement aidé par ses musiciens qui le soutiennent vocalement ainsi que par Al Jardine qui chante quelques titres, son fils Matt nous montre aussi toute l'étendue de ses capacités vocales.
Blondie Chaplin qui ressemble de plus en plus à Keith Richards vient mettre un peu le feu sur quelques titres dont "Sail on Sailor" "Wild Honey" et nous a sorti pour l'occasion sa Les Paul qu'il va maltraiter en arpentant la scène de long en large sous les regards ébahis de certains membres du public qui se demandent qui peut bien être ce type déjanté qui nous assène de longs soli de guitare en gueulant dans son micro.

La seconde partie - après un entracte de 20 minutes- est plus conventionnelle avec l'interprétation de l'album dans son intégralité est dans l'ordre.
Superbe.
Le rappel est le moment,  pour un public qui a été bien sage, de danser et de s'éclater sur une nouvelle flopée de tubes, avec un Brian qui contrairement aux tournées précédentes ne prendra pas sa basse, dommage.

Une très bonne soirée avec un Brian dans une assez bonne forme mais dont le poids des années commence à se faire sentir.










full setlist

"God Only Knows"


Archives:
Brian Wilson @ Casino de Paris, Sept 20 2011