Friday, July 8, 2016

Quinn Sullivan + Buddy Guy @ Olympia, Paris, 08 Juillet 2016

Quinn Sullivan + Buddy Guy @ Olympia, Paris, 08 Juillet 2016
ROCKERPARIS encore sur tous les fronts, même les jours de demi-finale de Championnat d'Europe, le meilleur site Rock en France n'allait pas laisser tomber les fans de Rock et de Blues.
France-Allemagne une affiche mythique, j'ai encore les douloureux souvenirs de Seville, à la Coupe du Monde 1982, en mémoire et un léger pincement au cœur nous étreint en rentrant dans cet Olympia que nous connaissons bien.
Comme toujours Rockerparis vous propose de très belles photos, même si cela ne plaît pas à tout le monde, on est passionné de musique ou pas et comme nous sommes de gens sérieux nous vous proposons toujours des reportages complets: avec la setlist ( bon, Ok pas ce soir !), une photo du merchandising et bien sûr des photos des artistes qui nous font vibrer, plus de 120 soirs chaque année.
On est rock à 100% ET on est des passionnés à 100 % !!!

Grace à notre travail sérieux et à la qualité de nos reportages nous sommes très fiers d'être un de sites les plus connu en matière de ROCK et certainement LE site Rock le plus respecté en France.
Merci à vous tous pour votre soutient !
Ce soir l'Olympia est presque complet malgré les tarifs prohibitifs pratiqué: près de 167 euros en fosse or. 
Quinn Sullivan , le petit prodigue de la guitare ouvre le bal, un jeu toujours aussi intense et une voix bien soul/Rock. De très bons titres dont quelques reprises dont une superbe version du "Little Wing", de qui vous savez, applaudie à sa juste valeur.
Très belle prestation.



Puis c'est au tour de Buddy Guy de fouler ces planches mythiques alors que l'équipe de France de foot fait son entrée sur la pelouse du Stade Vélodrome.
Pour l'occasion Buddy nous a ressorti sa vieille chemise à pois, le bougre est en pleine forme et souriant et ça envoie du lourd comme disent les djeuns.
Buddy est le dernier grand bluesman noir Américain , depuis la disparition de BB King, et malgré son age avancé -près de 80 ans- la dextérité de son jeu est toujours aussi éclatante.
Les titres s’enchaînent ( ses propres morceaux et quelques reprises bien senties ) presque sans temps mort, Buddy profitant des quelques soli de ses musiciens ( par son pianiste et son guitariste ) pour se poser quelques secondes et accessoirement boire un petit coup.
Pour la seconde partie du concert Buddy se lâche un peu et nous rappelle les différents styles de ses "aînés" trop tôt disparus,  Hendrix, Ray Charles, du Cream... pas mal de cabotinage et des grimaces...un jeu un peu moins juste mais toujours avec plein d'enthousiasme  ainsi qu'un petit tour au milieu de l'orchestre à la grand joie du public.
Quinn Sullivan reprend sa guitare aux cotés du Maître et termine le concert seul à la guitare alors que Buddy Guy est certainement déjà à son hôtel,  lorsque les lumières se rallument.
Excellent concert mais on aurait aimé un peu moins de cabotinage pendant la seconde partie du concert.

 Merchandising