Monday, August 29, 2016

Iggy Pop, Sum 41, Gregory Porter, Editors, Foals @ Rock en Seine, 28 Aout 2016

Iggy Pop, Sum 41, Gregory Porter, Editors, Foals @ Rock en Seine, 28 Aout 2016

 EDITORS
Editors joue très tôt cet après-midi sous le soleil et une chaleur accablante, un set carré mais manquant un peu de passion, dommage.


 Gregory Porter
Un set de grande classe avec Gregory Porter proposant une musique oscillant entre pure jazz et soul à la Marvin Gaye.
Excellent du début à la fin.

 SUM 41 pour une dose de pop-Punk, débile mais fun.
le groupe a fait le plein sur la Grande scène.


 IGGY POP
Véritable tête d'affiche de cette journée, Iggy Pop n'a pas déçu les fans avec un concert en version Best Of, ce qu'il n'avait pas fait depuis une bonne dizaine d'années et la reformation des Stooges.
On est quand même un peu en dessous de la qualité des concerts pour la promo du dernier disque avec la formation de Josh Homme mais le concert a été jouissif.
Seul bémol: pourquoi jouer lors du rappel un titre -assez moyen- du dernier album juste après "Search & destroy" (qui a enflammé les aficionados) , ce qui n'a pas manqué de faire retomber l'ambiance de feu assez rapidement.




setlist:
I Wanna Be your Dog
The Passenger
Lust for Life
Five Foot One
Sixteen
Skull Ring
1969
Sister Midnight
Real Wild Child -Wild One-
Nightclubbing
Some Weird Sin
Mass Production
Encore:
Repo Man
Search and Destroy
Gardenia
Down on the Street

Lien vers la vidéo de tout le concert ici
 FOALS
On est pas vraiment fan de ce groupe, le premier titre -très heavy- a failli nous faire changer d'avis malheureusement la suite n'est pas du même tonneau, on a vite déserté l'enceinte du festival pour regagner nos pénates pour un repos bien mérité.

Résumé:
Un Festival qui n'a plus de ROCK que le nom avec une affiche franchement indigente, pas de grosse tête d'affiche, aucun des groupes n'est capable de remplir Bercy.
Une nouvelle scène "Dance" ce qui en dit long sur la programmation qui ratisse large avec du reggae , du jazz, de neo-metal, du punk, de l'electro, de la pop et ces putains de DJ-set qui n'ont rien à faire ici.
Tout et n'importe quoi
En fait très peu de vrai Rock 
Le Rock en seine se meurt