Saturday, April 2, 2016

John Cale présente : "The Velvet Underground & Nico" @ Philharmonie, Paris, 03 Avril 2016

John Cale présente : "The Velvet Underground & Nico" @ Philharmonie, Paris, 03 Avril 2016
John Cale et invités...
Etienne Daho
Peter Doherty & Carl Barât (The Libertines)
Animal Collective
Lou Doillon
Nick Franglen (Lemon Jelly)
Mark Lanegan
Saul Williams
Superbe écrin que cette Philharmonie de Paris, le concert affiche complet et la fosse est debout -assez rare dans cette salle pour être signalé- d'un public pas si vieux que ça.
20h35 les lumières s'éteignent le show peut commencer
"I m waiting for the "man"
Chanté par JOHN CALE seul survivant de la formation originale du Velvet Underground, Maureen Tucker étant considérée comme définitivement perdue, avec une ré-orchestration assez lente et typique de la carrière solo du maitre de cérémonie, ça commence mal. On aurait préféré une entrée en matière bien rock surtout avec ce titre
"European Son"
Carl et Pete pour une version assez brouillone, mais n'est pas la marque de fabrique des Libertines ?
"Lady Godivas Operation"
Saul Williams, les yeux bandés (?!), sympa
"All tomorrows parties"
Avec Mark Lanegan les choses sérieuses commencent, superbe version
"Venus in Fur"
par John Cale , belle version
"I'll be your mirror"
Etienne Daho, une voix un peu flaibarde
"The Gift"
Un John Cale qui nous déclame son texte tel un homme politique à son pupitre, pas sûr que ce titre soit un bon choix, le Velvet en a d'autres bien meilleurs
"There she goes again"
Version un peu electro avec Animal Collective
"Sunday Morning"
Une voix féminine aurait été un choix plus judicieux pour ce titre chanté par John Cale
"White Light White Heat"
Les Libertines se réservent les titres les plus rock, c'est très bien comme ça dans une version toujours un peu appoximative
"Femme fatale"
Avec Lou Doillon, la bonne surprise de la soirée, on ne peux pas dire que ce soit une chanteuse mais sa voix collait bien au titre, bonne prestation.
" Black Angel death song"
encore un sans faute de Mark Lanegan et John Cale au violon
"Run Run Run"
Bien rock avec les libertines ( ici en vidéo)
"Heroin"
Saul Williams au chant avec une fin puissante
"Sister ray"
avec tout le cast de la soirée pour une version allongée

En résumé un bon concert dans l'ensemble, le début du concert est assez déroutant avec cette version à deux à l'heure et réarrangées de "Waiting for the man" qui pouvait laissé présager du pire. On sentait quand même que les répétitions avaient dû être assez courtes, John Cale donnant des indications du regard à ses musiciens ou aux invités, Les Libertines lui ont donné quelques sueurs froides. Mark Lanegan a été impérial avec sa version de "all Tommorows parties".

Une interprétation dans son intégralité, mais dans le désordre, du premier album du Velvet Underground & Nico avec quelques titres de l'album "White Light/ White Heat" de bonne facture dans une ambiance très années 60 puisque le groupe n'était quasiment éclairé que par les projections très psychédéliques qui s'affichaient sur l'immense écran en fond de scène.
Concert filmé et qui sera diffusé dans son intégralité en juin sur arte

Une petite fête était organisée dans les loges, l'ancien président de la région Ile de france , jean Paul Huchon, était présent, ainsi que Thurston Moore des Sonic Youth qui était au concert de Television hier soir (et qui avait visité l'expo du Velvet le même après midi), John Cale est passé dire bonjour de même que Saul Williams, Dani était aussi présente.On n'a vu ni Peter ni Carl qui ont préféré rester dans leur loge.Dommage.
 






setlist